Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 382

La religion: voilà ce qui manque à la jeunesse et ce dont elle a besoin. Rien ne peut la remplacer. Une simple profession de religion ne suffit pas. Des noms peuvent être inscrits dans des registres d'église sur la terre, sans l'être dans le livre de la vie. J'ai vu qu'il n'y en a pas un sur vingt, parmi les jeunes, qui sache ce qu'est une religion expérimentale. Ils se servent eux-mêmes, tout en se disant serviteurs du Christ; à moins que ne soit rompu l'enchantement, ils ne tarderont pas à recevoir la portion des transgresseurs. Ils ont trouvé une voie infiniment plus facile que celle du renoncement et du sacrifice pour la vérité. Ils ne jugent pas nécessaire de manifester du zèle en suppliant Dieu avec larmes et avec de grands cris afin d'obtenir le pardon de sa grâce et la force de résister aux tentations de Satan. Christ, le roi de gloire, se rendait fréquemment, tout seul, sur les hauteurs et dans les lieux déserts pour présenter ses requêtes à son Père; tandis que l'homme pécheur, destitué de toute force, s'imagine pouvoir vivre sans cela. — Testimonies for the Church 1:503-505.

*****

L'exemple de Jésus

Jésus condamnait l'égoïsme sous toutes ses formes, cependant il possédait une grande sociabilité. Il acceptait l'hospitalité de toutes les classes, entrant dans les demeures des riches et des pauvres, des savants et des ignorants, cherchant à détacher leurs pensées des choses vulgaires pour les fixer sur ce qui est spirituel et éternel. Il n'encourageait en aucune façon la dissipation, et sa conduite ne fut entachée d'aucune ombre de légèreté mondaine; il trouvait son plaisir dans des scènes de bonheur innocent, et il sanctifiait, par sa présence, les réunions sociales. — Jésus Christ, 136.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»