Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 405

Chapitre — 138 Principes directeurs

Nos cœurs appartiennent à Jésus. Il s'est acquis nos âmes à un prix infini; il intercède auprès du Père en qualité de Médiateur, non pas en mendiant mais en vainqueur qui réclame ses droits. Il peut sauver complètement, car il est toujours vivant pour intercéder en notre faveur. Il n'est pas d'offrande plus précieuse, de don plus estimable que l'on puisse présenter à Dieu qu'un jeune cœur. Tout ce que vous êtes, toutes vos capacités sont un dépôt sacré que Dieu vous a confié pour que vous le lui rendiez en offrande volontaire et sainte. Vous ne pouvez rien donner à Dieu qu'il ne vous ait déjà donné. Donner son cœur à Dieu, c'est lui offrir un don qu'il s'est acquis et qui lui appartient déjà.

Bien des prétendants font valoir leurs droits sur le temps, les affections et les forces de la jeunesse. Satan réclame les jeunes comme sa propriété; le nombre est grand de ceux qui lui donnent toutes les capacités et tous les talents qu'ils possèdent. Le monde réclame nos cœurs; mais ces cœurs appartiennent à Celui qui les a rachetés. Livrés au monde, ils ne tarderont pas à s'emplir de soucis, de tristesses et de déceptions, à devenir impurs et corrompus. Donner au monde les affections et le service de votre cœur, qui appartiennent à Dieu, ce serait le vol le plus coupable. Il n'est pas profitable de donner son cœur à la recherche du plaisir.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»