Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 409

Chapitre — 139 L'influence des camarades

On ne peut éviter que les jeunes gens aient des camarades et qu'ils n'en subissent l'influence. Des liens mystérieux relient les âmes entre elles et font qu'un cœur répond à un autre cœur. Les idées, les sentiments, l'esprit se communiquent de l'un à l'autre. Ces rapports peuvent être soit une bénédiction, soit une malédiction. Les jeunes gens peuvent s'entraider et s'affermir mutuellement; dans ce cas, ils font des progrès dans la conduite et dans la connaissance; ou alors, en se laissant aller à la négligence et l'infidélité, ils exercent une influence démoralisante.

Le choix des camarades est une chose à laquelle les élèves devraient réfléchir sérieusement. Parmi les jeunes gens qui fréquentent nos écoles, il y aura toujours deux classes d'élèves: ceux qui s'efforcent de plaire à Dieu et d'obéir à leurs maîtres, ceux qu'anime un esprit d'indiscipline. Les jeunes gens qui se joignent à la foule pour faire le mal mettent leur influence au service de l'ennemi des âmes; ils font dévier ceux qui ne sont pas inébranlablement attachés à des principes de fidélité.

On a dit avec raison: “Dis-moi qui tu hantes et je te dirai qui tu es.” Les jeunes gens ne se doutent pas de l'influence qu'exerce sur leur caractère et sur leur réputation le choix de leurs camarades. On recherche la société de ceux qui ont les mêmes goûts, les mêmes habitudes, les mêmes usages. Celui qui préfère la compagnie des ignorants et des vicieux à celle des

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»