Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 415

Chapitre — 140 Influence

La vie du Christ exerçait une influence qui allait constamment en s'élargissant comme la vague sur l'immense océan et qui le reliait à Dieu et à l'humanité. Par son intermédiaire, Dieu a investi l'homme d'une faculté qui le met dans l'impossibilité de vivre pour lui-même. Individuellement, nous sommes en rapport avec nos semblables; nous faisons partie du grand univers de Dieu et nous sommes sous le poids d'obligations mutuelles. L'homme ne peut pas vivre indépendamment de ses semblables, car la prospérité des uns affecte celle des autres. Le plan de Dieu est que chacun se sente nécessaire au bien de tous, et qu'il s'efforce de contribuer à leur bonheur.

Toute âme est entourée d'une certaine atmosphère qui lui est propre. Cette atmosphère peut être la source de propriétés vivifiantes de foi, de courage et d'espérance et adoucie par le parfum de l'amour, comme aussi refroidie par des frimas de tristesse, de mauvaise humeur ou d'égoïsme ou empoisonnée par quelque péché mignon. Consciemment ou non, tous ceux qui nous côtoient en subissent les effets.

Notre responsabilite

Nous ne pouvons pas fuir cette responsabilité. Nos paroles, nos actes, nos vêtements, notre comportement, même l'expression de notre visage dégagent une puissance. De l'impression que nous laissons ainsi autour de nous découlent des conséquences bonnes ou

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»