Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 430

Chapitre — 147 Hotes irreligieux

Il ne convient pas à des chrétiens de choisir la compagnie de ceux qui n'ont pas de rapports avec Dieu et dont la conduite lui déplaît. Combien de chrétiens de nom, cependant, s'aventurent sur le terrain défendu. Plusieurs invitent chez eux des parents vains, légers, dépourvus de piété; souvent, l'exemple et l'influence de ces hôtes irréligieux produisent une influence durable sur l'esprit des enfants. Cette influence a les mêmes effets délétères que celle qu'exerçaient autrefois les Cananéens sur les Hébreux auxquels ils étaient mêlés....

Plusieurs croient devoir faire des concessions à leurs parents et amis irréligieux. Comme il n'est pas facile de s'arrêter sur cette pente, une concession en amène une autre, et bientôt ceux qui autrefois suivaient fidèlement le Christ conforment leur vie et leur caractère aux coutumes du monde. Le contact avec Dieu est rompu. Du christianisme, il ne reste que le nom. Quand survient l'heure de l'épreuve, on s'aperçoit que son espérance n'a pas de fondement. On s'est vendu à l'ennemi avec ses enfants. On a déshonoré Dieu, et l'on se verra obligé de moissonner ce que l'on a semé, quand les justes jugements de Dieu seront manifestés. Le Christ répétera ce qu'il disait autrefois à Israël: “Vous n'avez point obéi à ma voix. Pourquoi avez-vous fait cela?”1Juges 2:2.The Signs of the Times, 2 juin 1881.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»