Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 437

Chapitre — 150 Fiançailles avec des non-croyants

Chère sœur L., j'ai appris que vous projetiez de vous marier avec une personne qui ne partage pas votre foi religieuse et je crains que vous n'ayez pas suffisamment considéré cette affaire importante. Avant de prendre une décision qui aura une influence sur tout votre avenir, je vous conjure d'examiner la question avec soin et prière. Cette alliance sera-t-elle pour vous une source de véritable bonheur? Vous aidera-t-elle dans votre vie chrétienne? Plaira-t-elle à Dieu? Donnerez-vous un exemple que d'autres pourront suivre?

La pierre de touche de l'amour

Avant de se marier, toute jeune fille devrait être sûre que celui à qui elle va unir sa destinée en est digne. Quel est le passé du partenaire choisi? Sa vie est-elle pure? L'amour qu'il exprime est-il d'un caractère élevé et noble ou n'est-il qu'un sentiment superficiel? Ce jeune homme possède-t-il les traits de caractère qui rendront son épouse heureuse? Peut-elle trouver la paix et la joie véritables dans son affection? Lui sera-t-il permis de conserver son individualité, ou bien son jugement et sa conscience devront-ils être soumis au contrôle de son mari? En tant que disciple du Christ, elle ne s'appartient pas, elle a été rachetée à un grand prix. Pourra-t-elle honorer les droits du Sauveur comme des droits souverains? Conservera-t-elle purs et sains son corps et son âme, ses pensées et

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»