Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 56

il sait qu'en se présentant à l'homme déchu sous la forme d'un ange de lumière, il aura plus de chance de réussir dans son œuvre.

Au désert, Satan se montra au Christ sous la forme d'un beau jeune homme, plus semblable à un monarque qu'à un ange tombé. Il voulut se servir de l'Ecriture. “Il est écrit”, dit-il. C'est aussi à l'aide des Ecritures que le Sauveur souffrant lui répondit: “Il est écrit.” Satan voulait profiter de la faiblesse et de l'état de souffrance du Christ, qui avait revêtu notre nature humaine....

La confiance en soi-meme est fatale

Quand Satan réussit à enténébrer et à séduire l'esprit des mortels, à les persuader qu'ils possèdent en eux-mêmes de quoi accomplir de belles et bonnes œuvres, ils cessent alors de compter sur Dieu et de reconnaître une puissance supérieure. Ils refusent à Dieu la gloire qui est due à sa Majesté suprême. C'est ainsi que Satan atteint son but. Sa satisfaction est grande de voir des hommes déchus pleins de la même présomption qui le fit chasser du ciel. Car il sait que la ruine de l'homme est aussi sûre que la sienne.

Confiance destructive

Il a échoué dans ses tentatives de séduire le Christ au désert. Le plan du salut a été exécuté. La rédemption de l'homme a été payée à son juste prix. Maintenant Satan s'efforce de renverser les fondements de l'espérance chrétienne et de distraire les esprits des hommes de façon que le grand sacrifice n'ait pas d'effet pour eux. “Avec les séductions de l'iniquité”, il fait accroire à l'homme déchu qu'il peut fort bien se passer de l'expiation; qu'il n'a pas besoin de compter sur un Sauveur crucifié et ressuscité; que ses

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»