Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages à la Jeunesse, Page 89

Chapitre — 23 Un point faible

Nous pouvons nous flatter de ne pas être aussi coupables que d'autres; mais, si forts que nous soyons sur certains points, s'il y a un point faible dans notre caractère, notre âme reste en communion avec le péché. Le cœur partagé dit: “Quelque chose pour moi et quelque chose pour toi.” L'enfant de Dieu doit faire la guerre au péché qu'il caressait et laisser Dieu l'arracher de son cœur. Ce péché-là doit être vaincu, car il n'est pas insignifiant aux yeux de Dieu.

Quelqu'un dit: “Je ne suis pas méchant, mais il m'arrive, quand je suis offensé, de dire des choses désagréables, que je regrette toujours par la suite.” Un autre dit: “C'est vrai que j'ai tel ou tel défaut, mais je m'en voudrais de commettre les actes ignobles de certaines personnes de ma connaissance.” Le Seigneur ne nous a pas donné une échelle des péchés nous permettant de reconnaître ceux qui sont insignifiants ou qui ne feront que peu de tort et ceux qui, plus grands, feront plus de mal.

Une chaîne n'a que la force de son anneau le plus faible. Elle peut être bonne dans l'ensemble, mais elle ne vaut rien si un seul anneau est faible. Toute âme qui veut entrer dans le royaume de Dieu doit s'entraîner à devenir victorieuse. Ce mot impatient qui affleure déjà à vos lèvres ne doit pas être prononcé. Il ne faut pas entretenir la pensée que vous n'êtes pas apprécié à votre juste valeur; car cela amoindrirait votre influence et aurait pour effet certain de vous enlever

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»