Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 111

Préparation pour la venue du Christ1Article de la The Review and Herald, du 17 février 1853.

Chers frères et soeurs: Croyez-vous de tout votre cœur que le Christ reviendra bientôt et que nous possédons aujourd'hui le dernier message de miséricorde qui doit être donné à un monde coupable? Notre exemple est-il ce qu'il devrait être? Montrons-nous à ceux qui nous entourent, par notre conduite et nos paroles, que nous attendons l'apparition glorieuse de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, qui changera nos corps vils et les rendra semblables à son corps glorieux? Je crains que nous ne sentions pas ces choses comme nous le devrions. Ceux qui croient les vérités importantes que nous professons doivent agir selon leur foi. On recherche trop les plaisirs et ce qui attire l'attention du monde; on occupe beaucoup trop son esprit à la toilette, et la langue prononce trop souvent des propos qui frisent la légèreté, ce qui est un démenti à notre profession de foi, car notre conversation ne se concentre pas sur le ciel, d'où nous attendons le Sauveur.

Des anges veillent sur nous et nous gardent. Souvent nous leur faisons de la peine en parlant à la légère, en plaisantant, ou en nous laissant aller à l'indifférence et à la torpeur. Bien que nous fassions de temps en temps quelque effort pour obtenir la victoire, nous retombons ensuite dans la même ornière. Nous sommes incapables de vaincre les tentations et de résister à l'ennemi; nous ne supportons pas l'épreuve de notre foi, plus précieuse que l'or. Nous ne souffrons pas pour l'amour du Christ, et nous ne le glorifions pas dans la tribulation.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»