Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 197

de Satan. Une auréole de lumière et de gloire rayonnait sur le temps de la mort et de la résurrection de Jésus, immortalisant la vérité sacrée qu'il était le Sauveur du monde.

*****

La mort d'Etienne

Les disciples se multipliaient rapidement à Jérusalem, et plusieurs prêtres obéissaient à la foi. Etienne, homme plein de foi, opérait des prodiges et des miracles parmi le peuple. Les principaux Juifs étaient furieux de voir que des prêtres se détournaient de leurs traditions, des sacrifices et des offrandes, pour accepter Jésus, le grand sacrifice. Animé de la puissance d'en haut, Etienne blâmait les prêtres incroyants et exaltait Jésus devant eux. Ceux-ci, ne pouvant résister à sa sagesse et à l'Esprit par lequel il parlait, et n'arrivant pas à avoir raison de lui, soudoyèrent des faux témoins, qui jurèrent l'avoir entendu proférer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. Ils l'accusèrent de parler contre le temple et contre la loi, et attestèrent qu'ils l'avaient entendu dire que Jésus de Nazareth changerait les coutumes que Moïse leur avait léguées.

Quand Etienne comparut devant ses juges, la lumière de la gloire de Dieu resplendit sur son visage. “Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin ayant les regards fixés sur Etienne, son visage leur parut comme celui d'un ange.” Lorsqu'il dut répondre aux charges qui pesaient sur lui, il commença par Moïse et les prophètes, et passa en revue l'histoire des enfants d'Israël et les agissements de Dieu à leur égard; il montra comment le Christ avait été annoncé par la prophétie. Il parla de l'histoire du temple, et déclara que Dieu

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»