Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 222

les disciples n'avaient-ils pas dû endurer! Les anges ont gardé un récit fidèle de tout cela. Satan et ses anges déclarèrent, pleins de joie, aux anges qui exerçaient leur ministère en faveur de ces saints qui souffraient, qu'ils seraient tous mis à mort, de sorte qu'il ne resterait plus aucun chrétien véritable sur la terre. Je vis que l'Eglise de Dieu était alors pure. Il n'y avait aucun danger que des hommes au cœur corrompu y entrent; car le vrai chrétien, qui osait manifester sa foi, courait le risque de subir toutes les tortures inventées par Satan et ses mauvais anges, ou inspirées par les hommes.

*****

La réforme

Malgré toutes les persécutions que durent subir les saints, de fidèles témoins de la vérité furent suscités de tous côtés. Les anges du Seigneur accomplissaient la tâche qui leur avait été confiée. Ils opéraient dans les endroits ténébreux pour en sortir les âmes sincères. Celles-ci étaient comme ensevelies sous les erreurs; cependant Dieu les cherchait, comme il le fit pour Saul, pour en faire des porte-parole de sa vérité et pour qu'elles élèvent leurs voix contre les péchés de ceux qui professaient être son peuple. Les anges de Dieu agissaient sur les cœurs de Martin Luther, de Mélanchton et d'autres dans différents lieux; il allumait en eux le désir ardent d'avoir recours au vivant témoignage de la Parole de Dieu. L'ennemi avait déferlé sur l'Eglise comme un fleuve; il fallait relever l'étendard contre lui. Luther fut celui que Dieu choisit pour faire face à l'orage et à la colère d'une Eglise déchue, ainsi que pour affermir le peu qui était resté fidèle à sa profession de foi. Luther vivait dans

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»