Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 232

faire endurer les travaux, les privations et les souffrances dans sa pénible besogne. Bien que combattu par le monde et par ceux qui se disaient chrétiens, bien qu'exposé aux coups de Satan et de ses anges, il ne cessa de prêcher l'Evangile éternel aux foules partout où il était invité à le faire; il fit retentir au près et au loin le cri: “Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue.”

*****

Le Message du Premier Ange

(Voir Appendice)

J'ai vu que Dieu était dans la proclamation du temps, en 1843. C'était son dessein de réveiller les hommes et de les amener à se décider pour ou contre la vérité. Des ministres furent convaincus que l'explication des périodes prophétiques était correcte, et quelques-uns renoncèrent à leur orgueil, à leurs traitements et à leurs églises pour aller de lieu en lieu proclamer le message. Mais comme ce message ne toucha le cœur que d'un très petit nombre des soi-disant ministres du Christ, l'œuvre fut accomplie par beaucoup de croyants qui n'avaient pas le titre de prédicateur. Quelquesuns abandonnèrent leurs champs pour proclamer le message, alors que d'autres furent tirés de leurs ateliers et de leurs entreprises commerciales. Et même des hommes furent obligés de quitter des professions libérales pour s'engager dans l'œuvre impopulaire de la proclamation du message du premier ange.

Des ministres abandonnèrent leurs idées et leurs sentiments sectaires et s'unirent pour proclamer la venue de Jésus. Partout où le message était prêché, il émouvait les gens. Les pécheurs se repentaient, versaient des larmes et priaient pour obtenir le pardon de leurs péchés; ceux qui avaient commis

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»