Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 237

de Dieu qui vivait selon le message qu'il avait reçu du ciel.

Ceux qui reçurent ce message furent opprimés dans les églises. Pendant un certain temps les hommes qui ne voulaient pas recevoir le message n'osèrent pas découvrir les sentiments qui les animaient. Mais après un certain temps, ils révélèrent ces sentiments. Ils voulurent alors réduire au silence le témoignage que ceux qui attendaient le Christ se sentaient obligés de rendre, à savoir que les périodes prophétiques s'étendaient jusqu'en 1844. Leurs adversaires ne pouvaient produire aucun argument contre les raisons solides qu'ils présentaient. Cependant les églises s'irritèrent; elles étaient résolues à ne pas se rendre à l'évidence et à fermer leurs portes au message, en sorte que d'autres ne puissent l'entendre. Ceux qui osèrent parler de la lumière que le Seigneur leur avait communiquée furent chassés des églises. Mais Jésus fut avec eux; ils se réjouirent d'avoir son approbation. Ils étaient ainsi préparés à recevoir le message du second ange.

*****

Le Message du Second Ange

(Voir Appendice)

Les églises ayant rejeté le message du premier ange, elles refusèrent d'accepter la lumière céleste et perdirent la faveur de Dieu. Elles mirent leur confiance dans leurs propres forces. En s'opposant au premier message, elles se placèrent dans une condition telle qu'il leur fut impossible d'être éclairées par le message du second ange. Mais les bien-aimés de Dieu, opprimés, acceptèrent le message: “Babylone est tombée”, et ils quittèrent les églises.

Au moment où s'approchait la fin de la proclamation du message du second ange, je vis une grande lumière qui resplendissait du ciel sur le peuple de Dieu. Les rayons de

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»