Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 279

Les serviteurs de Dieu, revêtus de la puissance d'en haut, le visage resplendissant d'une sainte consécration, allèrent proclamer le message céleste. Les âmes, disséminées parmi les différents corps religieux, répondirent à leur appel en abandonnant les églises condamnées, comme Lot sortit de Sodome avant la destruction de cette ville. Le peuple de Dieu, fortifié par la gloire excellente qui reposait sur lui en abondance, fut préparé pour endurer l'heure de la tentation. De tous côtés, j'entendis une multitude de voix qui disaient: “C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus.”

*****

La fin du troisième message

Il me fut montré le temps où se terminerait le troisième message. La puissance de Dieu avait reposé sur ses enfants; ils s'étaient acquittés de leur tâche et se préparaient pour le temps d'épreuve qui allait venir. Ils avaient reçu la pluie de l'arrière-saison, le rafraîchissement de la part du Seigneur, et leur témoignage en avait été vivifié. Le dernier avertissement avait partout retenti; il avait excité et irrité les habitants de la terre qui n'avaient pas voulu recevoir le message.

Je vis des anges accourir çà et là dans le ciel. L'un d'entre eux, muni d'une écritoire, revenait de la terre et rapportait à Jésus que son œuvre était achevée, que les saints avaient été comptés et scellés. Puis je vis le Sauveur, qui avait exercé son ministère devant l'arche contenant les dix commandements, jeter à terre son encensoir. Il éleva les mains, et s'écria d'une voix forte: “C'en est fait!” Alors toutes les armées angéliques déposèrent leurs couronnes, tandis que Jésus faisait cette déclaration solennelle: “Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»