Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 54

purifia toute la terre. Les montagnes, bouleversées, en fusion, dégageaient une chaleur intense, et tout le chaume fut consumé. Alors notre héritage s'ouvrit devant nous, glorieux, splendide. C'était la terre renouvelée. Nous nous écriâmes tous d'une seule voix: “Gloire! Alléluia!”

*****

La fin des 2300 jours

Je vis un trône, et sur ce trône étaient assis le Père et le Fils. J'admirai le visage de Jésus et sa personne adorable. Mais je ne pouvais voir le Père, car une nuée glorieuse le couvrait. Je demandai à Jésus si le Père avait la même forme que lui. Il me répondit par l'affirmative, mais je ne pouvais pas le voir, car, ajouta-t-il, “si tu voyais une fois la gloire de sa personne, tu cesserais d'exister”. Devant le trône je vis le peuple adventiste — l'Eglise et le monde. Je vis deux groupes: l'un était incliné devant le trône, profondément intéressé; l'autre semblait indifférent. Ceux qui s'inclinaient devant le trône priaient en regardant Jésus qui, lui, regardait son Père et semblait plaider avec lui. Une lumière jaillissait du Père vers son Fils, et du Fils au groupe en prière. Puis je vis une lumière resplendissante qui venait du Père vers son Fils, et du Fils flottait sur ceux qui étaient devant le trône. Mais ils étaient peu nombreux ceux qui la recevaient. Plusieurs la fuyaient; d'autres y étaient indifférents, et elle s'écarta d'eux. Quelques-uns l'appréciaient et allaient s'incliner avec le petit groupe qui était en prière. Tous, dans ce groupe, recevaient la lumière, et en avaient de la joie. Leurs visages en reflétaient la gloire.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»