Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Premiers Ecrits, Page 76

Un avertissement

Cher lecteur: Le devoir qui m'incombe vis-à-vis de mes frères et sœurs et la crainte que leur sang ne soit trouvé sur mes vêtements m'ont dirigée en écrivant ce petit ouvrage. Je n'ignore pas que beaucoup de gens ne croient pas aux visions, et qu'un bon nombre de ceux qui prétendent attendre le Christ, et enseignent que nous sommes dans les “derniers temps”, disent qu'elles viennent de Satan. Je m'attends à beaucoup d'opposition de la part de tous ces gens; et je n'aurais pas publié mes visions si je n'avais senti que c'était la volonté de Dieu, car elles m'attireront probablement la haine et la dérision de quelques-uns. Mais je crains Dieu plus que les hommes.

Lorsque le Seigneur commença à me confier des messages pour son peuple, j'avais beaucoup de difficulté à les transmettre. Souvent je les adoucissais autant que possible par crainte d'offenser certaines personnes. C'était pour moi une grande épreuve que de communiquer les messages tels que Dieu me les donnait. Je ne me rendais pas compte de mon infidélité; je ne mesurais pas le danger et le péché d'une telle attitude jusqu'à ce que, dans une vision, je fus transportée en présence de Jésus. Le Sauveur me regarda sévèrement, puis il détourna de moi sa face. Il ne m'est pas possible de décrire la terreur et l'angoisse que je ressentis. Je tombai la face contre terre en la présence du Seigneur, et je n'eus pas la force d'articuler une parole. Oh, combien j'avais hâte de ne plus voir ce regard terrible! Je pus alors me représenter, dans une certaine mesure, la terreur des méchants lorsqu'ils crieront aux montagnes et aux rochers: “Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'agneau.”

Puis un ange m'invita à me relever, et ce que je vis peut

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»