Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Principes de Foi Chrétienne, Page 27

Chapitre 2 — La divinité

“La révélation de Dieu”2Article paru dans The Review and Herald, 8 novembre 1898.Messages choisis 1:341-347.

“Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ.” 2 Corinthiens 4:6.

Avant la chute, aucun nuage n'obscurcissait l'esprit de nos premiers parents pour leur ôter la perception du caractère de Dieu. Leur être était parfaitement conforme à la volonté de Dieu. Ils avaient pour tout vêtement une belle lumière, une lumière divine. Le Seigneur visitait le saint couple et l'instruisait par les œuvres de ses mains. La nature était leur livre de texte. L'existence de Dieu s'affermissait dans le jardin d'Éden par les objets de la nature qui les entouraient. Chaque arbre du jardin avait son langage. Les choses invisibles de Dieu étaient visibles, à savoir sa puissance éternelle et sa Déité, les choses créées les faisant comprendre.

S'il est vrai que Dieu pouvait être reconnu dans la nature, il ne faudrait pas en conclure qu'après la chute Adam et ses descendants ont pu obtenir une parfaite connaissance de Dieu par le monde naturel. Dans son état d'innocence, l'homme pouvait recevoir les leçons de la nature; mais la transgression a jeté une flétrissure sur la nature et s'est interposée entre elle et Dieu. Adam et Ève auraient pu connaître et comprendre Dieu s'ils n'avaient jamais désobéi à

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»