Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Puissance de la Grâce, Page 186

Louange à l'Agneau, 26 juin

L'Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange. Apocalypse 5:12.

Nous ne méritons pas l'amour de Dieu, mais Jésus-Christ, notre avocat, se charge de sauver parfaitement tous ceux qui viennent à lui.57Heureux ceux qui, 17.

Le Christ prend plaisir à relever des êtres qui n'éveillent aucun espoir, et qui sont dégradés par Satan. Mais Jésus a agi dans leur cœur et il veut en faire des sujets de sa grâce. Il se réjouit de les délivrer de la souffrance et de la colère qui doit s'abattre sur les désobéissants.58Testimonies for the Church 6:308, 309.

Si l'ennemi peut arriver à détourner de Jésus les regards de ceux qui sont découragés pour les diriger sur eux-mêmes et leur propre indignité, leur faisant oublier les mérites du Sauveur, son amour et sa grande miséricorde, il s'emparera du bouclier de la foi et arrivera à ses fins. Ceux-là seront alors exposés à de violentes tentations. Le faible doit donc regarder à Jésus, croire en lui; il pourra alors exercer la foi.59Premier écrits, 73.

Le Fils de Dieu a tout donné pour notre rédemption: sa vie, son amour, ses souffrances. Serait-il possible que nous, les objets d'un si grand amour, nous lui marchandions nos cœurs? A chaque instant de notre vie, nous avons participé aux bienfaits de sa grâce, et c'est pour cette raison que nous ne pouvons pas nous rendre compte de la profondeur de l'ignorance et de la misère d'où nous avons été tirés.60 Vers Jésus, 69.

Les sentiments ne sont pas un critère sûr. Ce n'est pas en nous qu'il faut regarder pour avoir la preuve évidente que nous sommes acceptés de Dieu. Nous n'y trouverons rien qui ne nous décourage. Notre seul espoir est de “regarder à Jésus, le chef et le consommateur de la foi”. Hébreux 12:2. Tout en lui peut nous inspirer la foi, l'espoir, le courage. Il est notre justice, notre consolation et notre joie. ...

Le sentiment de notre faiblesse et de notre indignité devrait nous inciter à nous réclamer, en toute humilité de cœur, du sacrifice expiatoire du Christ. C'est en nous confiant dans les mérites du Seigneur que nous trouverons le repos, la paix et la joie. Il sauve parfaitement tous ceux qui viennent à Dieu par lui.61Témoignages pour l'Église 2:65.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»