Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Puissance de la Grâce, Page 20

Un royaume dont les principes sont révélés, 12 janvier

La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. Romains 7:12.

Par sa nature, la loi de Dieu est immuable. Elle est une révélation de la volonté et du caractère de son auteur. Dieu étant amour, sa loi aussi est amour. Ses deux grands principes sont l'amour de Dieu et l'amour du prochain. ... Le caractère de Dieu est fait de justice et de vérité; telle est aussi la nature de sa loi. ...

L'homme créé à l'image de Dieu était en parfaite harmonie avec la nature et la loi du Créateur. Les principes de la justice étaient écrits dans son cœur. Mais le péché l'a séparé de Dieu. Il ne réfléchit plus l'image divine. Il est en guerre avec les saints principes de sa loi. ... Mais “Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique”, afin de “réconcilier l'homme avec lui-même”. Par les mérites de Jésus, l'accord a été rétabli entre le Créateur et sa créature; celle-ci, renouvelée par la grâce divine, mise en possession d'une vie nouvelle, est transformée par une “nouvelle naissance”. ...

Le premier pas vers la réconciliation avec Dieu, c'est la conviction du péché. ... “C'est par la loi que vient la connaissance du péché.” Romains 3:20. Pour voir sa culpabilité, il faut que le pécheur se compare avec la grande règle de la justice divine. C'est un miroir fidèle qui donne l'image d'un caractère parfait, et qui rend le pécheur capable de discerner ses défauts. ... Si la loi promet la vie à celui qui obéit, elle prononce la peine de mort contre les transgresseurs. Seul l'Evangile peut purifier des souillures du péché. Par la conversion à Dieu, dont il a transgressé la loi, et par la foi au sacrifice expiatoire de Jésus-Christ, l'homme obtient la “rémission des péchés passés”. ...

Par la nouvelle naissance, le pécheur est mis en harmonie avec Dieu et avec sa loi. Dès que ce changement s'est produit, l'homme est passé de la mort à la vie, du péché à la sainteté, de la transgression et de la révolte à l'obéissance et à la fidélité. ...

Ses disciples doivent donc devenir semblables à lui, c'est-à-dire, former, par la grâce de Dieu, des caractères conformes aux principes de sa sainte loi. Telle est la sanctification selon les Ecritures.17La tragédie des siècles, 507-510.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»