Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Puissance de la Grâce, Page 52

Donne-nous, Seigneur, un cœur d'enfant! 13 février

Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point. Marc 10:15.

Pour que quelqu'un devienne sujet de son royaume, le Christ ne tient compte ni de la classe sociale, ni de la couleur, ni de la situation de l'homme. L'admission dans son royaume ne dépend ni de la fortune, ni de la supériorité héréditaire. Mais ceux qui sont nés de l'Esprit forment les véritables sujets de ce royaume. Le caractère spirituel seul sera reconnu par le Christ. Son royaume n'est pas de ce monde. Son peuple se recrute parmi ceux qui ont partagé sa nature divine et qui ont échappé à la corruption de ce monde et à ses convoitises. Et cette grâce est donnée par Dieu; Christ ne considère pas que ses sujets sont prêts à entrer dans la cité céleste mais il les qualifie par son pouvoir divin. Les hommes, morts à cause de leurs transgressions et de leurs péchés, renaissent à la vie spirituelle. Les facultés que le Seigneur leur a données en vue de buts nobles sont affinées, purifiées et ennoblies; ils sont amenés à revêtir un caractère à la ressemblance du modèle divin. ...

Tandis qu'ils sont appelés dans une atmosphère divine, ils se rendent compte qu'ils ont été la proie des tentations de Satan et entièrement sous sa domination, mais ils secouent le joug des convoitises charnelles et ils refusent d'être désormais les serviteurs du péché. ... Ils comprennent qu'ils ont changé de capitaine et qu'ils reçoivent les ordres des lèvres de Jésus. De même que le serviteur obéit à son maître, la servante à sa maîtresse, ces âmes purifiées sont attirées vers Christ par des liens d'amour, les yeux constamment fixés sur celui qui est l'auteur et le consommateur de la foi. En contemplant Jésus, en obéissant à ses exigences, les chrétiens croissent dans la connaissance de Dieu et de Jésus, l'envoyé du Père. Ainsi ils sont transformés à l'image du Christ, réalisant progrès sur progrès dans leur caractère jusqu'à ce que, se distinguant du monde, on puisse écrire à leur sujet: “Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n'étiez pas un peuple et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde.” 1 Pierre 2:9, 10.25The Review and Herald, 26 mars 1895.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»