Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Les Paraboles de Jésus, Page 281

Les talents

Sur la montagne des Oliviers, le Christ avait entretenu ses disciples de sa seconde venue. Il avait énuméré certains signes devant attirer l'attention sur la proximité de son retour, et exhorté ses disciples à veiller et à se tenir prêts. Il leur répéta cet avertissement: “Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.”1Matthieu 25:13. Ensuite, il leur indiqua comment se préparer pour sa venue. Le temps de l'attente ne doit pas être passé dans l'oisiveté, mais dans un travail assidu. Telle est la leçon qui se dégage de la parabole des talents.

Le royaume des cieux, dit-il, peut être comparé à “un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.”2Matthieu 25:14, 15.

L'homme qui part pour un pays éloigné représente le Christ qui, au moment où il propose cette parabole, est sur le point de quitter la terre. Les serviteurs figurent les disciples de Jésus. Nous ne nous appartenons pas à nous-mêmes. Nous avons été “rachetés à un grand prix”, non pas “par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, ... mais par le sang précieux de Christ”, “afin que ceux qui vivent ne

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»