Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Les Paraboles de Jésus, Page 331

Qui est mon prochain?

Chez les Juifs, la question: “Qui est mon prochain?”1Luc 10:29. provoquait souvent des discussions interminables. Ils n'étaient pas dans le doute au sujet des païens et des Samaritains. Ces derniers étaient regardés comme des étrangers. Mais comment convenait-il de faire la distinction, parmi les gens du pays, entre les différentes classes de la société? Qui donc les rabbins, les prêtres et les anciens du peuple devaient-ils considérer comme leur prochain? Ils passaient toute leur existence à se purifier par une suite ininterrompue de cérémonies, car le contact avec les masses ignorantes et insouciantes leur paraissait occasionner une souillure dont on ne pouvait se débarrasser que par des pratiques fastidieuses. Avaient-ils à regarder ces “impurs” comme leur prochain?

Le Christ va répondre à cette question par la parabole du bon Samaritain. Il montre que le prochain n'est pas simplement notre coreligionnaire, et qu'on ne le reconnaît ni à la couleur, ni à la race, ni au rang social. Le prochain, c'est toute personne qui a besoin de notre aide, toute âme qui a été blessée et meurtrie par l'adversaire. Le prochain, c'est quiconque est la propriété de Dieu.

La parabole du bon Samaritain est due à une question posée au Christ par un docteur de la loi. Tandis que le

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»