Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Les Paraboles de Jésus, Page 343

La récompense de la grâce

Les Juifs avaient presque complètement oublié la vérité relative à la grâce divine. Les rabbins affirmaient que la faveur de Dieu devait se gagner. Ils espéraient mériter par leurs œuvres la récompense des justes. C'est la raison pour laquelle leur culte était empreint d'esprit mercenaire. Même les disciples de Jésus ne s'étaient pas tout à fait affranchis de cet esprit; aussi le Christ saisissait-il toutes les occasions pour leur montrer leur erreur. Au moment où il allait prononcer la parabole des ouvriers, un incident se produisit qui lui donna l'occasion de présenter la vérité.

Tandis qu'il cheminait, un jeune chef survint et s'inclina respectueusement pour le saluer. “Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle?”1Marc 10:17.

Le chef s'était adressé à lui simplement comme à un rabbin éminent, sans discerner en lui le Fils de Dieu. Le Sauveur lui répondit: “Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.” Sur quelle base me donnes-tu à moi ce qualificatif? Dieu seul est bon. Si tu me reconnais comme tel, tu dois aussi me recevoir comme son Fils et son représentant. “Si tu veux entrer dans la vie, ajouta Jésus, observe les commandements.”2Marc 10:18; Matthieu 19:17. Le caractère du Tout-Puissant est révélé dans sa loi. Il faut donc t'inspirer de ses principes dans tous tes actes si tu veux être en harmonie avec lui.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»