Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 339

Chapitre 32 — La loi et les alliances

Dès leur création, Adam et Ève connurent la loi de Dieu et ses exigences. Ses préceptes étaient écrits dans leurs cœurs. Quand ils tombèrent dans le péché, loin de changer sa loi, Dieu conçut un plan qui, mis en œuvre, devait ramener le pécheur à l’obéissance. Il leur promit un Sauveur dont la mort — auguste rançon pour les péchés — serait préfigurée par le sang de victimes symboliques. C’est la preuve que si la loi de Dieu n’avait pas été transgressée, la mort n’aurait jamais existé. Un Sauveur n’aurait pas été nécessaire, pas plus que de sanglants sacrifices pour annoncer sa venue.

Les descendants d’Adam transmirent de père en fils, d’une génération à l’autre, la connaissance de la loi de Dieu. Ceux qui acceptèrent le moyen de salut si gracieusement offert aux hommes, et qui suivirent la voie de l’obéissance furent si peu nombreux, et le monde fut bientôt si corrompu, que, pour le purifier, le déluge devint une nécessité. La loi, conservée par Noé et sa famille, fut communiquée par eux à leurs descendants. Plus tard, les hommes s’étant de nouveau égarés dans le mal, Dieu choisit Abraham dont il déclara: “Abraham a obéi à ma voix et a observé ce que je lui

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»