Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 419

Chapitre 40 — Balaam

La conquête de Basan terminée, Israël revint sur les bords du Jourdain pour se préparer à celle de Canaan. Le camp s’installa sur les rives du fleuve, non loin de l’endroit où il se perd dans la mer Morte, en face même de Jéricho.

C’était dans le proche voisinage du royaume des Moabites. Ceux-ci, bien que respectés par les Hébreux, n’en avaient pas moins surveillé, avec de vives alarmes, tout ce qui venait de se passer chez les nations environnantes. Les Amoréens, devant lesquels les Moabites avaient dû battre en retraite, avaient été vaincus par les Hébreux, qui s’étaient emparés du territoire même que Moab avait dû céder à Sichem. Les armées de Basan également avaient plié devant la puissance mystérieuse qui se cachait dans la colonne de nuée, et les places fortes de ce peuple de géants étaient occupées par les envahisseurs. Attaquer Israël, c’eût été, pour Moab, courir un gros risque en face des secours surnaturels qui le protégeaient. L’appel aux armes était donc hors de question. Alors, pour mettre la puissance de Dieu en échec, comme autrefois Pharaon, ils recoururent à la sorcellerie, à laquelle ils demandèrent de maudire Israël.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»