Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 443

Chapitre 42 — La loi de Moïse récapitulée

Debout sur les hauteurs qui dominaient le Jourdain et la terre promise, Moïse contemplait l’héritage de son peuple. L’heure de la conquête avait sonné. Ne serait-il pas possible, se demandait le prophète à cheveux blancs, que fût révoquée la sentence prononcée contre lui à l’occasion de sa faute à Kadès? Et il adressa à l’Éternel cette requête suppliante: “Seigneur Éternel, tu as commencé à montrer à ton serviteur ta grandeur et ta main puissante; car quel est le dieu, dans les cieux et sur la terre, qui pourrait accomplir des œuvres et des exploits comme les tiens? Permets-moi, je te prie, de passer et de voir ce bon pays qui est au-delà du Jourdain, cette belle montagne et le Liban.”(1)Deutéronome 3:24-27.

Il entendit cette réponse: “C’est assez; ne me parle plus de cette affaire. Monte au sommet du Pisga, dirige tes regards vers l’occident, vers le nord, vers le midi et vers l’orient, et contemple la contrée de tes yeux; car tu ne passeras pas le Jourdain.”

Moïse se soumit sans un murmure, et dès lors sa sollicitude angoissée se reporta tout entière sur Israël. Mais qui allait dorénavant porter à ce peuple tout l’intérêt dont il avait été consumé? Le cœur débordant d’affection, “Moïse parla à l’Éternel en

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»