Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 451

Chapitre 43 — Mort de Moïse

Dans tout ce que fait Dieu pour son peuple, l’amour et la miséricorde marchent de pair avec la justice la plus impartiale. On en voit des preuves nombreuses dans l’histoire des Hébreux. Son amour à leur égard s’exprime par cette image touchante:

Pareil à l’aigle qui excite sa couvée
Et vole autour de ses petits,
Qui déploie ses ailes pour les prendre avec lui
Et les porter sur ses plumes,
Ainsi l’Éternel seul a conduit son peuple.(1)Deutéronome 32:11, 12.

Néanmoins, avec quelle prompte sévérité les péchés d’Israël n’étaient-ils pas châtiés! De même, Dieu a manifesté son amour infini pour une race perdue dans le don de son Fils unique. Par une foule d’actes de bonté et de compassion, Jésus a révélé aux hommes le caractère miséricordieux de son Père. Cependant, c’est lui-même qui a dit: “Avant que le ciel et la terre aient passé, il ne disparaîtra de la loi ni un seul iota ni un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit accompli.”(2)Matthieu 5:18.

Au jour du jugement, la voix qui adresse aujourd’hui au pécheur des appels si tendres et si pressants, qui l’invite à trouver

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»