Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 569

Chapitre 57 — L’arche chez les Philistins

Un autre avertissement allait être donné à la maison d’Héli, mais Dieu ne pouvait le communiquer ni au grand prêtre ni à ses fils, car leurs péchés, semblables à un épais nuage, avaient intercepté la présence du Saint-Esprit. En revanche, le jeune Samuel demeurait fidèle au sein de la décadence générale. Un message de condamnation lui fut alors confié pour ses maîtres et devint le signe de sa vocation de prophète du Très-Haut. PP 569.1

“Alors, la parole de l’Éternel était rare et les visions n’étaient pas fréquentes. Or il se trouva qu’Héli était couché à sa place habituelle. Il commençait à avoir les yeux troubles, et il y voyait à peine. — La lampe de Dieu n’était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de l’Éternel, où se trouvait l’arche sainte. Alors l’Éternel appela Samuel,(1)Voir 1 Samuel 3-7. qui répondit: Me voici! Puis il accourut auprès d’Héli, et lui dit: Me voici, car tu m’as appelé. Héli répondit: Je n’ai pas appelé, recouche-toi.” PP 569.2

L’appel ayant été répété trois fois, Samuel y répondit trois fois de la même manière. Héli se rendit compte alors que la voix de Dieu n’était pas adressée à son serviteur à cheveux blancs mais à un enfant. Il y avait là, pour la maison du grand prêtre, une réprimande amère, mais combien méritée! PP 569.3

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»