Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 661

Chapitre 67 — Sorcellerie ancienne et moderne

Le récit biblique de la visite de Saül chez la pythonisse d’Endor a posé un problème à beaucoup de croyants. Certains en concluent que Samuel fut personnellement présent à cette entrevue. Mais la Bible nous donne elle-même les preuves du contraire. Si, comme on le prétend, Samuel était alors au ciel, il a donc dû en redescendre, soit par la puissance de Dieu, soit par celle de Satan! Or, nul ne peut admettre un instant que Satan ait eu le pouvoir de faire descendre du ciel ce saint prophète en réponse aux incantations d’une sorcière. On ne peut croire non plus que Dieu ait ordonné à Samuel de répondre à l’appel de cette femme, alors qu’il avait refusé d’entrer en communication avec Saül par des songes, par l’Urim, ou par les prophètes.(1)1 Samuel 28:6. Dans ce cas, Dieu aurait abandonné ses propres moyens pour se révéler à Saül par l’intermédiaire d’un suppôt de Satan!

Le message donné à Saül prouve suffisamment son origine. Sa teneur, loin de porter le roi à se convertir, n’avait pour but que de le pousser au suicide. C’est là, non l’œuvre de Dieu, mais celle de Satan. D’autre part, le fait que Saül consulta une sorcière est cité dans l’Écriture comme une des causes de sa mort: “Ainsi

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»