Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 677

Chapitre 69 — David appelé au trône

La mort du roi d’Israël mettait fin à l’exil de David. Après les jours du deuil de Saül et de Jonathan, “David consulta l’Éternel en ces termes: Dois-je monter dans quelqu’une des villes de Juda? L’Éternel lui répondit: Monte. David reprit: Dans laquelle monterai-je? L’Éternel répondit: A Hébron.”(1)Voir 2 Samuel 2 à 4; 5:1-5.

Hébron était à une trentaine de kilomètres au nord de Béer-Séba et à mi-chemin entre cette ville et le site de la future ville de Jérusalem. On l’appelait originellement Kirjath-Arbah, ville d’Arbah, père d’Anak. C’est là qu’était la caverne de Macpéla, sépulcre des patriarches. Hébron, qui avait été la possession de Caleb, était alors la principale ville de la tribu de Juda. Elle était située dans une vallée entourée de collines et de champs fertiles, où se trouvaient les plus belles vignes de la Palestine, ainsi que de nombreuses plantations d’oliviers et d’autres arbres fruitiers.

On se prépara immédiatement à suivre les directives du Seigneur. David et ses six cents guerriers, accompagnés de leurs femmes, de leurs enfants et de tous leurs troupeaux de gros et de menu bétail furent bientôt sur la route d’Hébron. En entrant dans la ville, la caravane trouva la population rassemblée pour souhaiter

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»