Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 87

Chapitre 9 — La semaine primitive

Comme le jour du repos, la semaine remonte à la création du monde. Elle nous a été transmise intacte à travers toute l’histoire biblique. C’est Dieu lui-même qui a fixé la longueur de la première semaine et en a fait le modèle de toutes celles qui devaient suivre jusqu’à la fin des temps. Elle se composait de sept jours ordinaires. Après avoir consacré six jours à l’œuvre de la création, Dieu s’est reposé le septième, puis il l’a béni et mis à part comme jour de repos à l’usage de l’homme.

Dans la loi donnée au Sinaï, Dieu a confirmé la semaine et les faits sur lesquels elle repose. Le quatrième commandement débute par un ordre donné à l’homme: “Souviens-toi du jour du repos pour le sanctifier.”(1)Exode 20:8-11. Puis viennent des dispositions précisant ce qui pourra être fait durant les six premiers jours de la semaine, et ce qui sera prohibé au septième. Enfin, citant son propre exemple, Dieu donne les raisons de cet emploi de la semaine: “Car l’Éternel a fait en six jours les cieux, la terre, la mer et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.” Ce motif paraît à la fois admirable et frappant, si l’on considère les jours de la création comme

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»