Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Patriarches et Prophètes, Page 54

révolte contre l’autorité divine, et pour devenir le chef d’une race de pécheurs effrontés et intraitables. Poussé par Satan, cet apostat deviendra un meneur dont l’influence et l’exemple contribueront à démoraliser la société et à propager à tel point la corruption et la violence, que la destruction du monde deviendra nécessaire.

En épargnant la vie du premier meurtrier, Dieu voulait donner à tout l’univers une leçon sur le conflit séculaire entre le bien et le mal. La sombre histoire de Caïn et de ses descendants devait être un exemple de ce qui serait arrivé si Dieu avait permis aux pécheurs de poursuivre éternellement leur révolte contre lui. La miséricorde de Dieu n’eut pour effet que d’aggraver l’arrogance des impies. Quinze siècles après la sentence prononcée sur Caïn, l’univers put constater, dans le spectacle d’un monde plongé dans la souillure et le crime, les fruits de l’influence et de l’exemple du premier meurtrier. Il devint manifeste que la sentence de mort prononcée sur les hommes était à la fois juste et miséricordieuse. On vit que plus ceux-ci vivent longtemps dans le mal, plus ils deviennent insolents. On comprit que le verdict coupant court à une carrière d’iniquité débordante et débarrassant le monde d’êtres endurcis dans le péché était non pas un malheur, mais un bienfait.

Dévoré par un zèle frénétique, Satan travaille sans relâche et sous mille déguisements à calomnier le caractère et le gouvernement de Dieu. Grâce à de vastes plans, à une organisation savante et à une énergie farouche, il s’efforce de retenir les habitants du monde dans les filets de l’imposture. De son côté, grâce à une stratégie d’une ampleur incomparable, l’Être infiniment sage qui voit la fin dès le commencement prépare non seulement l’écrasement de la révolte, mais le dévoilement de son caractère devant l’univers.

Les fidèles habitants des autres mondes surveillaient avec une profonde attention ce qui se passait sur le nôtre. Le tableau de l’humanité leur révélait quels auraient été, dans le ciel, les résultats de l’administration de Lucifer qui rejetait l’autorité de Dieu et faisait fi de sa loi. Cette race de malfaiteurs éhontés leur fournissait un échantillon authentique de ce que deviennent bientôt les sujets du grand révolté.

“Toutes les pensées de leurs cœurs étaient chaque jour dirigées vers le mal.”(12)Genèse 6:5. Chez ces hommes, chaque impulsion du cœur ou de l’imagination était opposée aux principes divins de pureté, de

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»