Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 153

Chapitre 16 — Ruine de la maison d'Achab

Ce chapitre est basé sur 1 Rois 21; 2 Rois 1.

L'influence néfaste exercée par Jézabel sur Achab, dès le début de leur mariage, continua à se faire sentir jusqu'à la fin de la vie du monarque. Il en résulta des actes de violence et d'infamie tels qu'on en trouve rarement dans le récit sacré. “Il n'y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, et Jézabel, sa femme, l'y excitait.”

Ambitieux de nature, et encouragé par Jézabel, Achab suivit ses mauvais penchants, et l'égoïsme le domina entièrement. Il ne pouvait admettre qu'on s'opposât à ses désirs; il pensait que tout ce qui lui faisait plaisir devait lui appartenir de droit.

Ce trait déplorable qui eut une influence si désastreuse sur le sort du royaume, sous le règne des successeurs d'Achab, se révéla dans un incident qui eut lieu alors qu'Elie était encore prophète en Israël. A côté du palais royal se trouvait une vigne

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»