Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 173

Chapitre 18 — Elisée assainit les eaux du Jourdain

À l'époque des patriarches, la plaine du Jourdain était “entièrement arrosée. ... C'était ... comme un jardin de l'Eternel.” C'est là que Lot “dressa ses tentes jusqu'à Sodome”.1Genèse 13:10, 12.

Lorsque les villes de la plaine furent détruites, toute la région environnante fut transformée en un lieu désolé, qui confine depuis au désert de Judée.

Une partie de cette plaine riante subsiste cependant, avec ses sources et ses cours d'eau vivifiants, pour réjouir le cœur de l'homme. C'est dans cette plaine où abondaient les champs de céréales, les palmeraies, les vergers plantureux, que campèrent les armées d'Israël après avoir traversé le Jourdain. C'est là que, pour la première fois, les Israélites mangèrent les fruits de la terre promise. Devant eux se dressaient alors les murailles de Jéricho, forteresse païenne, centre du culte d'Astarté, qui revêtait les formes les plus abjectes et les plus dégradantes de l'idolâtrie cananéenne. Les murailles de cette ville furent bientôt renversées,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»