Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 355

Chapitre 38 — Lumière dans les ténèbres

Les sombres années qui caractérisèrent la fin du royaume de Juda auraient apporté le désespoir au cœur le plus affermi, si les paroles prophétiques des messagers de Dieu n'avaient été pleines d'encouragement. Par Jérémie à Jérusalem, Daniel à la cour de Babylone, Ezéchiel sur les rives du Kebar, le Seigneur, dans sa miséricorde, avait fait connaître clairement son dessein éternel, et il avait donné l'assurance qu'il accomplirait à l'égard de son peuple les promesses mentionnées dans les écrits de Moïse. Ce qu'il avait promis à ceux qui lui seraient fidèles, il le ferait sûrement. La parole de Dieu est “vivante et permanente”.11 Pierre 1:23.

Lorsque son peuple errait dans le désert, Dieu avait tout fait pour qu'il se souvînt des paroles de sa loi. Après l'établissement des Israélites en Canaan, les préceptes divins devaient être répétés chaque jour et dans chaque foyer. Il fallait les écrire “sur les poteaux de sa maison et sur les portes”, ainsi que sur des tablettes, les mettre en musique et les faire chanter

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»