Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 456

des contrées lointaines de la Judée. “Je vous ai dispersés aux quatre vents des cieux, dit l'Eternel. Sauve-toi, Sion, toi qui habites chez la fille de Babylone! Car ainsi parle l'Eternel des armées: Après cela, viendra la gloire! Il m'a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés; car celui qui vous touche, touche la prunelle de son œil. Voici, je lève ma main contre elles, et elles seront la proie de ceux qui leur étaient asservis. Et vous saurez que l'Eternel des armées m'a envoyé.”1Zacharie 2:6-9.

Le dessein de Dieu restait toujours le même: son peuple devait être ici-bas une louange à la gloire de son nom. Il avait suscité au cours d'un long exil de fréquentes occasions de retourner à lui. Certains Israélites avaient écouté ses avertissements et en avaient profité. D'autres avaient trouvé le salut au sein de l'affliction. Ils représentaient la plus grande partie de ce reste qui retourna en Judée. La Parole inspirée les compare à “la cime d'un grand cèdre”, planté “sur une montagne haute et élevée, ... sur une haute montagne d'Israël”.2Ezéchiel 17:22, 23.

Ces Israélites comptaient parmi “ceux dont Dieu réveilla l'esprit”.3Esdras 1:5. Mais le Seigneur ne cessa de plaider avec les autres qui demeuraient volontairement en terre d'exil. A eux aussi, il multipliait les occasions pour faciliter leur retour. Cependant, la grande majorité des Juifs qui n'avaient pas répondu au décret de Cyrus se moquèrent de ces sollicitations. Ils refusèrent d'écouter l'appel de Zacharie, qui les invitait à quitter Babylone.

En attendant, la situation du royaume médo-persan évoluait rapidement. A Darius, si favorable aux Juifs, succéda Xerxès. C'est sous son règne que les Juifs, insensibles à l'appel de Zacharie, durent affronter une crise terrible. Ayant refusé de profiter de l'occasion nouvelle que Dieu leur offrait pour retourner en Palestine, ils se trouvaient maintenant placés en face de la mort.

Par l'intermédiaire d'Haman, l'Agaguite, homme sans scrupule qui jouissait des pleins pouvoirs dans le royaume, Satan chercha à contrecarrer les desseins de Dieu. Haman nourrissait des sentiments de haine envers Mardochée qui était Juif. Ce dernier n'avait fait aucun mal à Haman, mais il avait refusé de lui témoigner de la vénération. Haman “dédaigna de porter la main sur

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»