Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 509

Chapitre 57 — Œuvre de réforme

Ce chapitre est basé sur Néhémie 13.

Le peuple de Dieu s'était solennellement et publiquement engagé à obéir à la loi divine. Mais, lorsque l'influence d'Esdras et de Néhémie cessa de se faire sentir, de nombreux croyants se détournèrent du Seigneur. Néhémie était retourné en Perse. Pendant son absence, le malin s'insinua parmi le peuple, menaçant de corrompre la nation. Non seulement les idolâtres avaient pris pied dans Jérusalem, mais ils avaient encore souillé, par leur présence, les parvis du temple. En s'alliant à une étrangère, le prêtre Eliaschib était devenu le parent de Tobija, l'ennemi le plus farouche d'Israël. Cette union avec une païenne eut comme conséquence de ménager à Tobija un appartement qui avait accès au temple — appartement utilisé jusqu'alors comme dépôt pour les dîmes et les offrandes.

Dieu avait déclaré par Moïse aux Ammonites et aux Moabites, qui s'étaient montrés cruels et perfides à l'égard d'Israël: “Vous n'entrerez point dans l'assemblée de l'Eternel.”1Voir Deutéronome 23:3-6. Malgré cette

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»