Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 518

pouvoir de l'adversaire dont ils avaient subi l'influence séductrice, et qu'ils violèrent le commandement de Dieu, Adam et Eve ne devaient cependant pas se laisser aller au désespoir. Le Fils de Dieu offrirait son sang pour les racheter de leur transgression. Un temps d'épreuve leur serait accordé, au cours duquel ils pourraient, par la foi en la puissance salvatrice du Messie, redevenir enfants de Dieu.

Grâce au succès qu'il s'assura en détournant l'homme du sentier de l'obéissance, Satan devint “le dieu de ce siècle.”32 Corinthiens 4:4. La domination qui avait appartenu à Adam passa à l'usurpateur. Toutefois le Fils de Dieu allait venir sur cette terre pour payer la rançon du péché et non seulement pour racheter l'homme, mais aussi pour reconquérir la domination perdue. C'est de cette restauration que parle le prophète Michée lorsqu'il écrit ces paroles: “Et toi, tour du troupeau, colline de la fille de Sion, à toi viendra, à toi arrivera l'ancienne domination, le royaume de la fille de Jérusalem.”4Michée 4:8. L'apôtre Paul parle aussi de “la rédemption de ceux que Dieu s'est acquis.”5Ephésiens 1:14. Et le Psalmiste fait écho quand il mentionne la restauration finale de l'héritage originel. “Les justes, dit-il, posséderont le pays, et ils y demeureront à jamais.”6Psaumes 37:29.

Cet espoir de rédemption par l'avènement du Fils de Dieu comme Sauveur et Roi ne s'est jamais éteint dans le cœur des hommes. Dès les origines du monde, certains ont fait preuve d'une foi qui, dépassant les ombres du présent, a atteint les réalités de l'avenir. Par l'intermédiaire d'Adam, de Seth, d'Hénoc, de Metuschélah, de Noé, de Sem, d'Abraham, d'Isaac, de Jacob et de beaucoup d'autres hommes de Dieu, le Créateur conserva les précieuses révélations de sa volonté. De même le Seigneur fit connaître aux enfants d'Israël — peuple élu par qui devait être donnée au monde la promesse du Messie — les exigences de sa loi et l'assurance du salut, de ce salut obtenu par le sacrifice expiatoire de son Fils bien-aimé.

L'espoir d'Israël avait pris corps avec la promesse faite à Abraham lorsqu'il avait été appelé à suivre Dieu. Cette promesse fut répétée à plusieurs reprises par la suite à la postérité du patriarche. “Toutes les familles de la terre seront bénies en

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»