Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 77

Chapitre 8 — L'apostasie nationale

De la mort de Jéroboam au moment où Elie se présenta devant Achab, le peuple d'Israël, gouverné par des hommes qui ne craignaient pas Dieu et encourageaient d'étranges formes de culte, subit un sérieux déclin spirituel. Le plus grand nombre perdit rapidement de vue son devoir de servir le Dieu vivant, et adopta de multiples pratiques idolâtres.

Nadab, fils de Jéroboam, ne régna que deux ans. Une conspiration menée par Baescha, un de ses généraux qui voulait prendre en main le gouvernement du royaume, mit fin brusquement à sa vie de péché. Il fut tué, ainsi que tous les siens qui auraient pu lui succéder, “selon la parole que l'Eternel avait dite par son serviteur Achija de Silo, à cause des péchés que Jéroboam avait commis et qu'il avait fait commettre à Israël”.11 Rois 15:29, 30.

Ainsi périt la maison de Jéroboam. Le culte idolâtre introduit par le roi avait attiré sur les coupables le châtiment de Dieu, ce qui n'empêcha pas les rois qui lui succédèrent: Baescha, Ela,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»