Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Prophètes et Rois, Page 8

Juda, avec ses principaux rois, bons ou mauvais, sa captivité, ses ressortissants qui pleurent sur les rives de l'Euphrate, leurs harpes suspendues aux saules, les regards tournés vers Jérusalem dévastée — tout cela est passé en revue.

Ensuite, c'est la vie des captifs à Babylone, leurs saints hommes, leurs prophètes, leur délivrance par suite de la promulgation d'un décret par un puissant monarque, leur retour à Jérusalem, la reconstruction du temple sous la direction divine et le rétablissement des Juifs en Palestine.

L'ouvrage s'arrête longuement sur la vie des rois d'Israël: Salomon, que sa sagesse extraordinaire n'empêche pas de se détourner de Dieu; Jéroboam, qui provoqua la division du royaume et les maux qui en résultèrent; le grand prophète Elie, dont la mission fut si importante; Elisée, son successeur, prophète de paix et de guérison; Achaz, le roi faible et méchant; Ezéchias, le roi timide et débonnaire; Daniel, le prophète “bien-aimé” de Dieu; Jérémie, le prophète de la tristesse; Aggée, Zacharie et Malachie, les prophètes de la restauration. Et au-dessus de tous ces personnages, dans une gloire surnaturelle, vient le Roi des rois, l'“Agneau de Dieu”, le Fils unique du Père, en qui s'accomplissent tous les types des cérémonies lévitiques.

Les desseins de Dieu sont immuables. Si le peuple élu ne proclame pas l'Evangile, celui-ci fera son chemin sans lui. Qu'arriva-t-il lorsque Israël fut captif à Babylone? Grâce au témoignage d'une poignée d'hommes fidèles, le puissant monarque de cet empire fut amené à proclamer dans le monde entier la connaissance du vrai Dieu. Puis, ce fut Cyrus, roi de Perse, qui mit un terme à la captivité du peuple élu. La richesse et la puissance des nations sont à la disposition de ce dernier, si Dieu le veut.

Ainsi, nous sommes amenés, dans l'accomplissement des plans divins, du type à l'antitype, des rois éphémères au Roi éternel, de la gloire qui s'évanouit à la gloire qui demeure, du peuple mortel qui pèche et disparaît au peuple juste, immortel.

Puisse cet ouvrage, dont l'auteur est mort lorsqu'il préparait les derniers chapitres, conduire beaucoup d'âmes au seul vrai Dieu, c'est le vœu sincère que forment

Les Editeurs

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»