Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

TEMPÉRANCE CHRÉTIENNE, Page 153

CHAPITRE 13—IMPORTANCE DE L'AIR PUR.

Certains invalides ne veulent pas se laisser persuader de la nécessité de ne respirer que de l'air pur. Par crainte d'un refroidissement, ils s'obstinent à vivre année après année dans un air qui est presque entièrement privé de propriétés vivifiantes. Il leur est impossible de jouir d'une bonne circulation. La peau se débilite, et toute variation atmosphérique les affecte péniblement. A la première sensation de froid, ils se hâtent de s'habiller plus chaudement, et d'élever la température de la chambre. Le jour suivant, il leur faut encore une température un peu plus élevée, et des vêtements plus chauds encore pour se sentir à l'aise, et ils étudient chaque changement de sensation jusqu'à ce qu'il ne leur reste presque plus de vitalité. Si ceux qui le peuvent s'adonnaient à quelque occupation utile, au lieu d'ajouter à leurs vêtements et d'élever la température d'une chambre .qui est déjà surchauffée, ils oublieraient généralement leur sensation de froid, et seraient ré-

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»