Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 1, Page 316

Chapitre 52 — Comment observer le sabbat

Dieu est plein de miséricorde. Ses exigences sont raisonnables et en harmonie avec sa bonté. Le sabbat a été fait pour que toute l'humanité en profite. L'homme n'a pas été fait pour le sabbat, car le sabbat n'est venu qu'après la création de l'homme et pour répondre à un besoin. Lorsque Dieu eut créé le monde, en six jours, il sanctifia et bénit celui où il se reposa de toute son œuvre qu'il avait faite. Il mit à part ce jour pour le repos de l'homme, afin que celui-ci, en contemplant la terre et le ciel, puisse comprendre que Dieu avait tout créé en six jours et s'était reposé le septième. En voyant ainsi les preuves tangibles de l'infinie sagesse de son Créateur, son cœur se remplirait d'amour et de respect.

Pour garder au sabbat son caractère de jour sanctifié, il n'est pas nécessaire de s'enfermer entre quatre murs, loin de la beauté de la nature, privé du grand air vivifiant. Nous ne devons en aucun cas permettre à nos affaires quotidiennes, à nos soucis, de distraire nos esprits pendant le jour du Seigneur, qu'il a sanctifié. Il ne faut pas que nos pensées s'arrêtent sur des sujets de caractère mondain. Mais nos âmes

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»