Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 1, Page 557

Chapitre 90 — Obéissance volontaire

Abraham était déjà vieux lorsqu'il reçut de Dieu l'ordre bouleversant d'offrir en holocauste son fils Isaac. L'ardeur de sa jeunesse avait disparu. Il avait dépassé l'âge où l'on supporte plus facilement la souffrance et où l'on brave le danger. Dans la vigueur de la jeunesse, l'homme peut affronter l'orage avec la conscience de sa force et surmonter le découragement qui, lorsqu'il approche du tombeau, le briserait.

Mais, dans sa providence, Dieu réservait au patriarche l'épreuve la plus dure au moment même où les années pesaient lourdement sur ses épaules et alors qu'il soupirait après le calme et le repos. Le Seigneur s'adressa à lui en ces termes: “Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac... et offre-le en holocauste.” Genèse 22:2. Le cœur du vieillard fut frappé d'horreur. S'il avait perdu son fils par suite d'une maladie, le cœur du patriarche aurait été déchiré,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»