Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 1, Page 661

Chapitre 104 — Mariages condamnés par l'Ecriture

Nous vivons dans les derniers jours, alors que la folie dans le mariage constitue l'un des signes de la prochaine venue du Christ. On ne consulte pas Dieu à ce sujet. On sacrifie sa religion, son devoir et ses principes pour suivre les impulsions de son cœur irrégénéré. On ne devrait pas tellement se réjouir au jour du mariage. Il n'y en a pas un sur cent qui ait pour résultat le bonheur des deux conjoints, et qui, recevant la sanction de Dieu, met les époux à même de mieux le glorifier. Les conséquences malheureuses d'un mauvais mariage sont innombrables. On contracte mariage par impulsion. C'est à peine si l'on consacre quelques moments de réflexion à cette affaire, et quant à consulter ceux qui ont de l'expérience, cela est considéré comme passé de mode.

On se marie non parce qu'on éprouve une sainte affection, mais par caprice et par passion. Beaucoup mettent

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»