Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 1, Page 668

Chapitre 105 — Ouvriers fidèles

La paix du Christ est un don de Dieu ; l'argent, les talents les plus brillants, l'intelligence ne peuvent nous l'assurer. La religion du Christ... comment pourrais-je faire comprendre à tous la perte immense qu'ils font en ne mettant pas en pratique, dans leur vie journalière, ses saints principes? La douceur et l'amabilité de Jésus sont la force du chrétien. Elles sont en effet plus précieuses que tout ce que le génie peut créer ou que la fortune peut procurer. De tout ce qui est digne d'être recherché, aimé et cultivé, il n'y a rien qui ait autant de valeur aux yeux de Dieu qu'un cœur pur, reconnaissant, paisible.

Si l'harmonie et l'amour divins existent dans un cœur, cela se manifestera dans les paroles et dans les actions. Les manières les plus raffinées ne suffiront pas à cacher la mauvaise humeur, la dureté et les paroles désagréables. La vraie bonté doit habiter dans le cœur. L'amour communique à celui qui le possède la grâce, l'amabilité et une attitude

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»