Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 3, Page 145

Chapitre 19 — Notre signe distinctif

Un esprit d'irrévérence et de négligence dans l'observation du sabbat menace nos sanatoriums. C'est aux hommes responsables de l'œuvre médicale missionnaire qu'incombe le devoir de donner des instructions aux médecins, aux infirmières et aux autres employés en ce qui concerne le saint jour du repos. Mais c'est aux médecins surtout de montrer l'exemple. Leur genre de travail les conduit naturellement à se croire justifiés en faisant beaucoup de choses le jour du sabbat dont ils devraient s'abstenir. Autant que faire se peut, qu'ils s'organisent de manière à mettre de côté toute besogne ordinaire.

Il arrive fréquemment que les médecins et les infirmières soient appelés à s'occuper des malades le jour du sabbat, et parfois il leur est impossible de prendre le temps de se reposer et d'assister aux services religieux. Il est vrai que les besoins de l'humanité souffrante ne doivent jamais*10 T. III.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»