Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 3, Page 218

Chapitre 31 — Danger des mauvaises lectures

Lorsque je me rends compte des dangers que font courir à la jeunesse les mauvaises lectures, je ne puis m'empêcher d'insister sur les avertissements qui m'ont été donnés à l'égard de cette grande plaie.

Les maux qui menacent les ouvriers lorsqu'ils ont à s'occuper d'imprimés d'un caractère douteux sont trop peu compris. Leur attention est attirée sur les sujets qui passent sous leurs yeux; des phrases se gravent dans leur mémoire; des pensées leur sont suggérées. Presque inconsciemment, ils sont influencés par l'écrivain; leur esprit et leur caractère en reçoivent une empreinte néfaste. Il en est qui ont peu de foi et peu d'empire sur eux-mêmes, et il leur est bien difficile de détourner la pensée de tels écrits.

Avant d'accepter la vérité présente, quelques-uns avaient l'habitude de lire des romans. En entrant dans l'église, ils ont fait un effort pour vaincre cette habitude.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»