Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

TÉMOIGNAGES sur l’Ecole du Sabbat, Page 95

eux, nous subissons et exerçons réciproquement des influences pour le bien comme pour le mal, influences qui ne sont autres que le résultat d’habitudes, de manières d’agir et de penser. Puisse le Seigneur garder le moniteur loin des sentiers de l’égarement et en la possession de cette piété pratique révélant en lui la présence de l’amour de Jésus et le caractère même du Maître !

L’Ecole du Sabbat n’est pas faite pour l’amusement et le divertissement des enfants, bien que, convenablement dirigée, elle puisse offrir ces éléments de détente. Son but est de former la jeunesse, de lui donner la compréhension de la Bible, ligne après ligne, précepte après précepte, un peu ici, un peu là. C’est dans ce milieu que la lumière de la vérité doit briller. Ceux qui y enseignent ne sont malheureusement pas tous qualifiés pour cette tâche. Aussi chacun d’eux devrait-il sentir le besoin d’augmenter son savoir, d’apprendre à mieux connaître ceux qui lui sont confiés et d’adopter les meilleures méthodes d’enseignement. Et quand il aura fait tout ce qui lui était possible dans ce domaine, il lui restera à comprendre qu’il est encore loin du but.--Sabbath School Worker, juin 1896.

Chapitre 26—Sauvegardons nos enfants

Le grand Adversaire est constamment à l’œuvre, déployant ses énergies en vue de séduire la jeunesse, de l’entraîner à l’orgueil, à de coupables indulgences, à l’extravagance et ceci à un tel degré que, le cœur et l’âme remplis de ces vanités, il n’y ait plus de place en eux pour les choses du Ciel. C’est en pratiquant de cette façon qu’il pervertit le caractère et obscurcit l’intelligence des nouvelles générations. La tâche des parents consiste à s’opposer à cette œuvre. Toute influence qui contribuera à

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»