Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 343

Chapiter 18 — Un réformateur américain

Pour lancer la proclamation du retour de Jésus-Christ, Dieu choisit un simple cultivateur, au cœur droit et loyal, qui en était venu à douter de l’autorité des Ecritures, mais qui désirait sincèrement connaître la vérité. Né à Low Hampton, dans l’Etat de New York, en 1782, William Miller, comme bien d’autres réformateurs, avait passé sa jeunesse à l’école de la pauvreté où il avait puisé des leçons d’énergie et de renoncement. Les traits caractéristiques de sa famille, fortement marqués chez lui, étaient l’amour de l’indépendance et de la liberté, l’endurance et un ardent patriotisme. Son père avait été capitaine dans l’armée de la Révolution, et c’est aux sacrifices et aux souffrances qu’il avait consentis au cours de cette période orageuse, qu’il faut attribuer la pauvreté de la jeunesse de William.

En plus d’une constitution robuste, le jeune Miller posséda dès son enfance une intelligence sensiblement au-dessus de la moyenne. Sa soif de connaissance, son amour de l’étude, son esprit investigateur et son jugement pondéré,

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»