Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

La Tragédie des Siècles, Page 371

Chapiter 19 — Lumière et ténèbres

Une grande analogie caractérise les réformes qui, de siècle en siècle, jalonnent les progrès de l’œuvre de Dieu. Etant donné que les voies divines sont immuables et que les mouvements importants du temps présent trouvent leur parallèle dans l’histoire, les péripéties de la vie de l’Eglise aux siècles passés nous offrent de précieux enseignements.

La Bible laisse clairement entendre que les hommes choisis par Dieu pour diriger les grands mouvements destinés à poursuivre son œuvre de salut sur la terre sont tout spécialement placés sous la direction de son Esprit. Ces hommes ne sont que des instruments dont Dieu se sert en vue de la réalisation de ses desseins de miséricorde. Chacun d’eux a son rôle à jouer; chacun reçoit la mesure de lumière adaptée aux besoins de son temps et suffisante pour accomplir la tâche qui lui est confiée. Mais aucun de ces hommes, si honoré du ciel qu’il ait été, n’est parvenu à une parfaite intelligence du grand plan de la rédemption, ni même à une

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»